Dépression, le paradoxe : sous-diagnostic et surtraitement

formation
Début : 28/09/2018
Fin : 29/09/2018

Formation

Catégories

Médecins Généralistes
DPC Psychologie, Psychiatrie

Tags

N° 1809-07

Lieu

Angers

Organisateur

Dr Elodie Lahaye
Elodie Lahaye
Disponible Action ANDPC N° 10431800048 session n°1 | Durée : 14 heures - 2 jours

La maladie dépressive constitue un problème majeur de santé publique du fait de sa fréquence, de ses conséquences médicales, sociales et économiques. Les médecins généralistes se retrouvent régulièrement confrontés dans leur pratique clinique à des patients dépressifs et doivent faire face aux conséquences qui en découlent.

De plus il ressort de différentes enquêtes que seulement un tiers des déprimés seraient efficacement traités, souvent par méconnaissance et absence de diagnostic. En effet 30 à 45 % des patients traités pour un épisode dépressif majeur ne montrent qu'une réponse partielle ou une absence de réponse au traitement antidépresseur. La persistance de symptômes résiduels est assez fréquente avec un retentissement important en termes d'état de santé et de qualité de vie du sujet et de son entourage et de coût pour la société.

Pourtant la prescription des médicaments psychotropes, notamment celle des antidépresseurs, augmente régulièrement. Mais elle est associée à une inadéquation relative de ces prescriptions. En effet, seulement la moitié des patients traités par antidépresseurs souffrent effectivement d'un trouble qui répond aux indications de l'AMM des médicaments antidépresseurs.

 

Le médecin généraliste est en première ligne pour la prise en charge de personnes dépressives.

Nous proposons lors de ce DPC d'améliorer ses outils diagnostics et thérapeutiques et de renforcer sa capacité et sa compétence dans la prise en charge psychothérapeutique :

Repérer les signes évocateurs d'un syndrome dépressif et connaître les diagnostics différentiels.

Savoir quand et comment prescrire un antidépresseur.

Utiliser les techniques de soutien lors de la consultation

Conditions de prise en charge des programmes

DPC - Médecins libéraux installés ou remplaçants, salariés des Centres de Santé et hospitaliers - prise en charge par l'ANDPC : voir documents à fournir pour confirmer votre inscription / pour les médecins salariés autres : des frais d'inscription vous seront demandés par le secrétariat.

Conditions de prise en charge de l'hébergement

Si vous exercez à plus de 100 km du lieu de la formation : la chambre du vendredi soir peut-être prise en charge. Dans ce cas, merci de faire votre réservation ici. Vous pouvez également réserver par vous-même dans l'hôtel de votre choix et dans ce cas la SFTG vous remboursera sur présentation de l'original de votre facture, jusqu'à 80 €.

Possibilité de prise
en charge de l'hébergement
oui
Formation à venir