Hypertension Artérielle

Bandeau_site
Début : 26/04/2024
Fin : 26/04/2024

Formation

Catégories

Médecins Généralistes
DPC
  • Cardio-vasculaire

Tags

N° 2404

Lieu

Paris

Organisateur

Dr Jean-Luc Weiler
Disponible Action ANDPC N° 10432325048 | Durée : 7 heures | Nombre de participants prévu : 30

Intégrer les recommandations mondiales de la Société Internationale d’Hypertension Artérielle à notre pratique

En France les dernières recommandations de prise en charge de l’HTA se réfèrent à la traduction, d’août 2023 par la SFHTA (société française de l’hypertension artérielle), des recommandations mondiales de la société internationale d’hypertension de 2020.

Premier motif de consultation en médecine générale (16% des patients), l’hypertension artérielle est la pathologie chronique la plus fréquente.

Le plus souvent asymptomatique, elle touche près de 17 millions de personnes en France, soit 1/3 de la population adulte. C'est la maladie de médecine générale par excellence : 89% des hypertendus sont exclusivement suivis par leur généraliste.

Parfois sous-estimée, l’hypertension artérielle constitue pourtant le 1er facteur de risque de maladies cardiovasculaires dans le monde en augmentant, entre autres, la survenue d’AVC, d’insuffisance cardiaque, de maladie coronarienne…

Selon le BEH (épidémiologie de l’HTA en France de Mai 2023) un hypertendu sur deux n’est pas traité et parmi eux, près de 5 millions d’hypertendus s’ignorent.

Par ailleurs, les études épidémiologiques réalisées en France au cours de la dernière décennie mettent en évidence une tendance défavorable dans la prise en charge de l’HTA. Non seulement le nombre des hypertendus traités diminue, mais le pourcentage des hypertendus traités non contrôlés a augmenté (on estime que moins d’un hypertendu traité sur deux est contrôlé). Les causes en sont multiples mais on retrouve souvent un manque d’information ou d’éducation thérapeutique, mais aussi d'un défaut d’observance des traitements (selon le BEH de mai 2003,93% des hypertendus émettent des réserves lors de la prescription d’un traitement antihypertenseur). Il est donc essentiel pour le médecin généraliste de savoir bien communiquer avec le patient autour de cette maladie complexe.

Dépister, annoncer, éduquer, traiter constituent des moments clés dans le parcours de soins du patient hypertendu pour améliorer sa prise en charge et prévenir les éventuelles complications (AVC, Insuffisance cardiaque, maladie coronarienne…) Il s’agit d’un enjeu majeur de santé publique.

Cette formation s’adresse à tous les médecins généralistes, quel que soit leur mode d’exercice.  Elle concerne la prise en charge diagnostique, thérapeutique, et la coordination des soins du patient hypertendu, en partant de la dernière recommandation de la société internationale de l’hypertension.

Conditions de prise en charge des programmes

DPC - Pour les médecins libéraux installés ou salariés des centres de santé - prise en charge & indemnisation par l'ANDPC (voir documents à fournir pour confirmer votre inscription) / pour les médecins salariés autres et les médecins ne bénéficiant pas de financement (remplaçant, forfait épuisé etc.)  - des frais d'inscription adaptés vous seront demandés.

Retrouvez toutes les informations sur l'accès aux formations sur notre site 

INDEMNITES : 315 € / journée (dans la limite de 3 journée par an)

Conditions de prise en charge de l'hébergement

Frais d’hébergement non pris en charge. (Formation d’une durée ≤ 1 jour ou classe virtuelle)

Possibilité de prise
en charge de l'hébergement
non
Formation à venir