Et si c'était les glandes : de la clinique aux explorations hormonales de première ligne

formation
Début : 10/12/2021
Fin : 11/12/2021

Formation

Catégories

Médecins Généralistes
DPC
  • Biologie

Tags

N° 2112-05

Lieu

Bordeaux

Organisateur

Dr Ghislaine Henry
Ghislaine Henry
Disponible Action ANDPC N° 10432100044  session 1 | Durée : 14 heures - 2 jours

 

Si les pathologies endocrinologiques les plus fréquemment rencontrées en médecine générale sont le diabète de type 2 et les dysthyroïdie, d’autres situations hormonales sont à évoquer devant des manifestations telles qu’une aménorrhée secondaire (en dehors de la grossesse et la  ménopause), un hirsutisme, des flushs avec ou sans hypersudation, une hypertension inhabituelle, une prise de poids ou un amaigrissement sans explication évidente.

Que faire devant une gynécomastie si fréquente à l’adolescence, plus rare à l’âge adulte ? Devant ces symptomatologies suspectes d’atteinte endocrinologique comment assurer les explorations de première ligne et comment les interpréter ?

Le séminaire permettra d’envisager les pathologies endocrinologiques les plus courantes de l’axe hypothalamo-hypophysaire, de la thyroïde, des glandes surrénales ou mammaires, des glandes sudoripares eccrines.
En partant du ou des symptômes (de la plainte) le séminaire permettra de cheminer jusqu’aux hypothèses diagnostiques et aux explorations de première ligne.

Objectif général de l’action (cf ANDPC) :

Améliorer l'efficience de la stratégie diagnostique des pathologies endocriniennes, en présence de symptômes souvent peu spécifiques.

Objectifs (cf ANDPC) : 

  • Citer les signes les plus évocateurs de dysthyroïdie
  • Connaître le seul dosage hormonal utile en première intention devant une suspicion de dysthyroïdie
  • Citer les signes cliniques évocateurs d’hypercorticisme et d’insuffisance surrénalienne
  • Connaître les dosages hormonaux les plus utiles en première intention, pour écarter l’hypothèse d’un hypercorticisme ou d’une insuffisance surrénalienne
  • Décrire la stratégie d’exploration d’une aménorrhée secondaire
  • Citer les circonstances qui justifient l’exploration hormonale d’un hirsutisme
  • Rappeler que l’imagerie n’a habituellement pas de place dans la stratégie diagnostique initiale d’une endocrinopathie
  • Décrire la stratégie d’exploration d’une hypersudation
  • Décrire la stratégie d’exploration d’une gynécomastie
  • Décrire la stratégie d’exploration d’une galactorrhée

Pour nous accompagner dans cette formation, nous serons aidés du docteur Marc Legrelle endocrinologue et du professeur Philippe Cornet généraliste.

Conditions de prise en charge des programmes

DPC - Médecins libéraux installés ou remplaçants et salariés des Centres de Santé - prise en charge par l'ANDPC : voir documents à fournir pour confirmer votre inscription / pour les médecins salariés autres : des frais d'inscription vous seront demandés par le secrétariat.

Conditions de prise en charge de l'hébergement

Hébergement remboursé entre les deux jours de formation jusqu’à 80 euro et sur présentation de la facture si vous résidez à plus de 100 km.

Possibilité de prise
en charge de l'hébergement
Formation à venir