Brainstorming

outils
outils-pedagogique-brainstorming

Définition : Méthode destinée à faire exprimer aux membres d'un groupe un maximum d'idées sur un sujet précis.
Le brainstorming est un mot anglais qui signifie « tempête dans le cerveau » : en français, cela donne approximativement « remue-méninges ». C'est une méthode d'animation qui peut être utilisée chaque fois que le formateur souhaite que les participants s'expriment le plus librement possible sur un sujet motivant et clair. Il peut s'agir d'un problème à résoudre.

Le brainstorming est utilisé en réunion pour aboutir à un recueil d'idées créatives.


Objectifs poursuivis

  • Mettre en évidence les représentations sur un concept précis.
  • Analyser la prescription d'un groupe à propos d'un problème, d'une question.
  • Développer la créativité.
 

Déroulement

L'animateur commence par exposer le sujet ou le problème à résoudre, le plus clairement possible. Il l'écrit au tableau et s'assure éventuellement par quelques questions que tout le monde a bien compris le sujet.

Il annonce aussi les deux phases de l'exercice : une phase de production d'idées, suivie d'une phase de dépouillement, d'analyse et de synthèse.

Toutes les idées (opinions) sont acceptées et notées sur un tableau de papier.

Pendant cette phase de libre expression, il effectue si besoin des synthèses orales pour stimuler la production d'idées, mais sans commenter ni juger.

Une synthèse finale est proposée. Elle doit reprendre les principales opinions émises par l'ensemble du groupe.

 

Conditions à respecter

  • L'imagination est libre, toutes les idées (opinions) sont recevables.
  • Privilégier la quantité des idées et non leur qualité : on ne recherche pas la logique d'une idée mais le maximum d'expressions du groupe dans un minimum de temps.
  • L'animateur ne doit admettre aucune critique : pas d'auto-censure, ni de jugement positif ou négatif sur les idées des autres. Il ne faut surtout pas craindre d'être farfelu, têtu...
  • Toute censure par un membre du groupe à propos d'une idée exprimée est rigoureusement interdite.
  • Il faut écouter les idées des autres pour y associer les siennes.
  • Les idées ne sont pas forcément "finies" : elles peuvent être des pistes, ne pas avoir de lien apparent avec le sujet.
  • L'animateur peut demander de lever la main avant de parler, de façon à avoir le temps de tout noter au tableau.
 

Animer un brainstorming

Définir son rôle devant le groupe :

  • Rester en dehors de la production d'idées.
  • Relever au tableau tout ce qui est dit.
  • Faire respecter les règles définies plus haut.
  • Donner la parole et reformuler toute proposition floue.
  • N'oublier personne .
  • Encourager l'expression de chacun sans jamais critiquer les idées émises.
  • Aider le groupe à classer les idées par catégories (phase de dépouillement et d'analyse).
 

Utilisations possibles

Pour l'éducation des patients et la santé publique : en fonction de la question posée et du but recherché, le brainstorming permet d'identifier les attentes des patients et d'apprécier les représentations sur les maladies.

En formation continue, dans tous les cas de figure où l'on veut faire émerger les représentations, la demande. Ou pour préparer une mise en action.

 

Durée

De 20 à 30 minutes, en formation.
Plus long dans la vie associative s'il s'agit de prendre une décision d'action.

 

Avantages

  • C'est une animation participative, avec l'expression spontanée de la richesse des idées.
  • Ceci favorise l'échange, l'interconnaissance, met au clair les conceptions de chacun et permet d'en discuter au démarrage.
  • Cette méthode prévient donc les risques de conflits ultérieurs.
  • Cela permet d'aborder le concept de santé globale.
 

Limites

  • Cette technique est réductrice.
  • Elle dépend de la capacité de l'animateur à ne pas être trop sélectif (problème de l'objectivité).
  • Les représentations exigent parfois des outils plus fins d'analyse (degré de pertinence).
  • Elle est sensible aux effets d'influence dans le groupe (leader...).
 

Conseils d'utilisation

  • Etre si possible deux pour animer : un animateur et une personne qui note sur un grand tableau.
  • Taille idéale du groupe : 12-16 personnes, au-delà, définir des sous groupes.