Colloque "Sur- et sous-médicalisation, surdiagnostics, surtraitements"

formation
Début : 29/11/2019
Fin : 30/11/2019

Formation

Catégories

Toutes spécialités
COLLOQUES

Tags

N° 1905-COLL2

Lieu

Paris (Prescrire)

Organisateur

Le groupe Princeps, la SFTG, l'association Civic Santé
Disponible Action ANDPC N° sans objet | Durée : 1,5 jours

8ème colloque : " Sur- et sous-médicalisation, surdiagnostics, surtraitements " :

« L’intérêt public face à l’extension du domaine de la Maladie »

 

Co-organisateurs : Le groupe Princeps, la SFTG, l'association Civic Santé

Programme 

Nous prenons le parti d’examiner cette thématique sous l’angle de l’intérêt public ou général, celui-ci compris comme le compromis le plus progressiste, pour la société.

Nous partons aussi du constat largement partagé d’une spirale de diagnostics, d’actes médicaux, de traitements, inflationniste, coûteux sur tous les plans dangereux et surtout dommageables pour tous.

Tout aussi préoccupant, de nouvelles maladies sont formalisées, classifiées, envahissant nos corps, nos esprits et nos métiers. G. Canguilhem  notait déjà en 1966 que « le vivant normal est celui qui est conforme à des normes déterminées par des moyennes. Mais devons-nous tenir tout écart pour anormal ? ». Aujourd’hui l’abaissement des normes (cholestérol, tension artérielle…), de même que certains dépistages de cancers (sein, prostate…). fait entrer dans la catégorie des malades, des parts toujours plus grandes de la population.

Des « maladies » sont inventées pour trouver une utilisation à certaines molécules (DMS V). La chimère de la « médecine personnalisée » laisse croire au public  que chacun sera assuré de (et devra ?) bénéficier d’un traitement unique …L’industrie du médicament et de la santé et ses impératifs financiers pèse de tout son poids sur nos sociétés, largement promue par les médias et le mythe de l’innovation.

En 2019 y aura-t-il encore des Français et de nombreux autres humains sur la planète, non malades, normaux ?

Le domaine de la pathologie, voire de la pathologisation, est-il toujours scientifiquement fondé, socialement utile et maîtrisable ? Son extension est-elle irrésistible ?

 

INSCRIPTIONS

Le montant de l’inscription est de 40 euros (20 euros pour les étudiants et Internes en Médecine).

Ces frais d’inscription très limités, qui comprennent les accueils et pauses café, le repas de midi du vendredi, et l’intendance du colloque, ne sont

possibles que grâce aux locaux mis à disposition par la revue Prescrire, et l’engagement de la SFTG.

 Cette modeste somme est le prix de l'indépendance du Groupe PRINCEPS.

Conditions de prise en charge des programmes

Frais d'inscription 40 € (20 € pour les étudiants et Internes en Médecine) - tarifs 2019
règlement par chèque à l'ordre de la SFTG et à adresser à :  SFTG 233 bis rue de Tolbiac 75013  Paris

Conditions de prise en charge de l'hébergement

Aucune prise en charge n'est prévue

Possibilité de prise
en charge de l'hébergement
non
Formation à venir