Éviter la perte d’autonomie chez la personne âgée

Bandeau_site
Début : 09/12/2022
Fin : 10/12/2022

Formation

Catégories

Médecins Généralistes
DPC
  • Gériatrie

Tags

N° 2112-07

Lieu

Paris

Organisateur

Dr Nathalie Deshaies
Disponible Action ANDPC N° 10432200087 | Durée : 14 heures - 2 journées | Nombre de participants prévu : 30

La « fragilité » de la personne âgée, état de transition entre la robustesse et la dépendance, est marquée par une baisse progressive des réserves fonctionnelles et des capacités intrinsèques (capacités à se mobiliser et à garder sa masse musculaire, à entendre et voir, à comprendre et décider). L’état de fragilité est majoritairement réversible pourvu que celui-ci soit mis en évidence, notamment par le médecin généraliste et que la personne ait la volonté et l'aide nécessaire pour revenir vers la robustesse et permettre le maintien à domicile. On estime à près de 2,2 millions le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus, vivant à domicile, en situation de fragilité.

Après la définition du syndrome de fragilité, et un travail sur l’âgisme et nos propres représentations, nous détaillerons les facteurs de risque de la perte d’autonomie, quoi, comment et pourquoi dépister, puis comment modifier le mode de vie en nous appuyant sur les ressources médico-sociales du territoire, en particulier via les CPTS, les infirmières de pratique avancée. Nous verrons comment donner de l’information pour faciliter l’autonomisation des patients.

L’OBJECTIF GENERAL est de repérer les signes de fragilité, (en utilisant les tests de dépistage et d’évaluation adaptés à la médecine de ville), construire un argumentaire sur les données de la science et d’utiliser un mode de communication favorisant l’élaboration du changement par le patient, enfin d’identifier et de collaborer, dans son territoire, avec les différentes structures et spécialistes intervenant dans le champ de la prévention de la perte d’autonomie.

Conditions de prise en charge des programmes

DPC - Pour les médecins libéraux installés ou salariés des centres de santé - prise en charge par l'ANDPC (voir documents à fournir pour confirmer votre inscription) / pour les médecins salariés autres et les médecins ne bénéficiant pas de financement (remplaçant, forfait épuisé etc.)  - des frais d'inscription adaptés vous seront demandés.

Retrouvez toutes les informations sur l'accès aux formations sur notre site 

Conditions de prise en charge de l'hébergement

Si vous exercez à plus de 100 km du lieu de la formation, la SFTG prend en charge dans la limite de 80 € vos frais d’hébergement pour la nuit entre les deux jours de formation (sous présentation de l'original de la facture et sous réserve que la prise en charge par l'organisme de financement - FAF ou DPC - soit complète)

Possibilité de prise
en charge de l'hébergement
oui
Formation à venir