Sur-médicalisation, sur-diagnostics, sur-traitements : comment les éviter pour améliorer la pertinence des soins

formation
Début : 15/06/2018
Fin : 15/06/2018

Formation

Catégories

Médecins Généralistes
DPC Qualité des soins, sécurité

Tags

N° 1806-06-1

Lieu

Paris

Organisateur

Dr Isabelle Dupie
Dupie I
Disponible Action ANDPC N° 10431800043 session 2 | Durée : 7 heures de formation

Un sujet que l'on ne peut plus ignorer en 2018, une formation indispensable au médecin généraliste !


Les conséquences de la sur-médicalisation sont très souvent dommageables pour les patients, alors que les facteurs de sur-médicalisation sont nombreux  :

  • dépistages systématiques mal évalués
  • invention de nouvelles normes transformant en malades les personnes qui ont des résultats qui s'en écartent
  • interprétation erronée de certains résultats biologiques d'apparence anormaux
  • incidentalomes et le façonnage des maladies consistant à transformer en maladies de simples troubles de la vie quotidienne.

Ces surtraitements sont responsables d’une iatrogénie importante et de décès évitables, particulièrement chez les patients polymédiqués, surtout  les personnes âgées.

Eviter les sur-diagnostics et les sur-traitements et la iatrogénie qu'ils génèrent,  sont les objectifs de cette formation d'une journée.


Expert : Alain Siary, médecin généraliste, membre du réseau Princeps d'étude de la surmédicalisation, des sur-diagnostics, des sur-traitements

Conditions de prise en charge des programmes

DPC - Médecins libéraux installés ou remplaçants et salariés des Centres de Santé - prise en charge par l'ANDPC : voir documents à fournir pour confirmer votre inscription / pour les médecins salariés autres : des frais d'inscription vous seront demandés par le secrétariat.

Conditions de prise en charge de l'hébergement

Pas d'hébergement prévu pour ce DPC d'une journée

Possibilité de prise
en charge de l'hébergement
non
Formation à venir